Publié le Jeudi 8 Janvier 2015 à

Régions > Tournai > Actualité

Un Tournaisien et un Montois lancent une application pour vendre les objets dont vous n'avez plus besoin

L. J.

Les deux concepteurs l’annoncent haut et fort : il faut moins de 40 secondes pour mettre en ligne votre petite annonce et donc mettre en vente les objets qui ne vous plaisent plus.


David et Damien veulent aussi s’adresser aux artisans.

COM

David et Damien veulent aussi s’adresser aux artisans.

Damien Solimando, un Montois de 33 ans, et David Werbrouck, un Tournaisien de 40 ans, viennent de créer l’application Scell©, disponible sur tous les smartphones. Vous devrez passer par trois étapes : faire une photo du produit dont vous voulez vous séparer, ajouter une petite description et préciser un prix.

«  J’ai connu David pendant un de mes stages, explique le Montois Damien Solimando. On a sympathisé, on s’est découvert beaucoup de points communs. Il y a 6 mois, je lui ai parlé d’un projet que j’avais pour vendre les objets, en seconde main. David, qui est graphiste, a tout de suite adhéré. Il l’a simplifié et magnifié.  » L’application est finalement sortie sur l’Apple Store.

Concrètement, pour les utilisateurs, c’est sans frais et rapide. «  Sans inscription préalable, vous pouvez consulter les articles mis en vente par les autres personnes, souligne Damien Solimando. Par contre, si vous voulez acheter ou vendre, vous devez vous identifier. Cela se fait très facilement via votre profil Facebook. Le vendeur et l’acheteur sont ensuite mis en relation par mail.  »

Les deux personnes s’arrangent entre elles pour le paiement, soit en se rencontrant, soit via un versement électronique. L’application fonctionne avec un prix fixe. Il n’y a pas de mise aux enchères comme sur le site internet eBay.

L’application Scell© n’a que quarante jours d’existence. Elle est déjà utilisée par plus de 1.000 personnes. Le duo a été récemment contacté par Orange, l’opérateur de téléphonie française. «  Sa filiale Sosh s’intéresse aux applications en phase de développement, précise Damien. On a donc déjà pu être testé par leurs utilisateurs.  »

L’application est 100 % gratuite. «  Pour l’instant, on ne s’y retrouve pas financièrement, mais nous avons tous les deux un boulot à côté. Nous sommes consultants informatiques. Nous n’avons effectivement pas la pression d’en vivre, mais si l’application se développe encore et devient un succès, c’est un vrai bonus !  »

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent