Publié le Mardi 24 Mai 2016 à

Régions > Tournai > Actualité

Marc Duvivier, bourgmestre d'Ath, bientôt exclu du Parti Socialiste?

D.FCT

Le bourgmestre d’Ath Marc Duvivier n’est toujours pas en ordre de cotisation auprès du Parti Socialiste alors qu’il avait promis de s’exécuter au 1er mai. Il doit plus de 16.000 euros avec comme épée de Damoclès l’exclusion pure et simple du parti comme le stipule l’article 64 des statuts. Cela sonnerait comme un coup de tonnerre dans le ciel de la cité des Géants, même si Marc Duvivier pourrait se présenter aux élections communales de 2018 sur une liste indépendante comme une « Liste du Bourgmestre » par exemple.

Le bourgmestre d’Ath se fait tirer l’oreille.

B.LIBERT

Le bourgmestre d’Ath se fait tirer l’oreille.

Nous l’avions annoncé en exclusivité dans notre édition du 13 avril : Marc Duvivier n’a pas respecté l’article 74 des statuts du Parti Socialiste qui imposent aux mandataires de reverser 10 % de leurs émoluments de mandataire. Nous avions cité le chiffre de 16.000 euros, ce qui correspond à plusieurs années d’irrégularité, mais la réalité serait même plus élevée, de bonne source. À l’époque, le bourgmestre d’Ath n’avait pas nié le problème – « je suis d’accord sur le fond », nous avait-il confié –, mais il ne souhaitait pas s’appesantir en commentaires pour ne pas hypothéquer les négociations en cours avec les instances du parti.

Selon nos informations, un deadline a été fixé au 1er mai, mais la somme n’a pas toujours été réglée. Ce qui commence à agacer les instances de la fédération PS de Wallonie picarde.

Marc Duvivier n’est pas le seul dans le cas, précisons-le, mais son cas est emblématique et symbolique : il s’agit d’une personnalité importante du Parti. Puis il a des émoluments, notamment en tant que bourgmestre, qui doivent normalement lui permettre de répondre à ses obligations à l’égard du parti. L’intéressé fait valoir des difficultés personnelles dues à son retrait provisoire de la vie publique et politique après son inculpation (et son blanchiment) dans le dossier de la catastrophe de Ghislenghien.

Exclure le bourgmestre ? Ce serait une décision risquée pour le PS, car Marc Duvivier reste très populaire dans la cité des Géants. Selon un confrère, il menacerait même de créer sa propre liste si le PS continue à lui chercher des poux. Cela tournerait alors au duel fratricide, car le Parti Socialiste lui opposerait une liste en bonne et due forme avec, à sa tête, Bruno Lefebvre, le bourgmestre de Chièvres qui a de fortes attaches à Ath. Mais cela reste jusqu’à présent de l’ordre de la rumeur.

Bruno Lefebvre ne confirme pas mais n’infirme pas non plus. Mais c’est aussi une façon habile de mettre la pression sur Marc Duvivier, car Bruno Lefebvre est non seulement le bourgmestre de Chièvres mais aussi le président de la Fédération PS de Wallonie picarde à laquelle l’homme fort d’Ath doit justement les sous.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent