Publié le Samedi 10 Septembre 2016 à

Régions > Tournai > Actualité

Maubray: Sylvain vit en yourte mais la commune veut la lui retirer (photos + vidéo)

D.V.

Une drôle de polémique agite depuis plusieurs mois le village de Maubray. D’un côté, Sylvain Hennin, 50 ans, partisan d’une vie plus simple. L’homme, propriétaire d’un bien rue Paillard, a en effet décidé d’y vivre… en yourte. Une tente améliorée, habitat traditionnel des nomades d’Asie centrale notamment, qui hérisse les poils de l’administration antoinienne. Cette dernière ordonne en effet au Maubraysien de la démonter.


La yourte se trouve dans un renfoncement de sa propriété.

B. L.

La yourte se trouve dans un renfoncement de sa propriété.

C’est dans un renfoncement de sa propriété, non visible depuis la rue, que s’élève fièrement sa yourte, habitat qu’on a plutôt l’habitude de voir dans les steppes mongoles ou russes…

«  Mais on est 15.000 en Belgique à vivre en habitat léger !  », nous arrête Sylvain Hennin, l’un des derniers Wallons picards à avoir succombé au charme… de la simplicité donc. «  Ça fait un an que j’y vis. Tout simplement car il est difficile actuellement de trouver un appartement. Ce n’est plus possible d’être propriétaire. Et en plus, je n’ai pas envie de polluer  », confie-t-il.

Choix économique et philosophique donc, sauf que la commune dans laquelle il réside ne l’entend pas de cette oreille. «  Elle me refuse la domiciliation, alors qu’il y a un article de loi qui dit qu’elle n’en a pas le droit  », explique le quinquagénaire, qui dit avoir consulté un avocat spécialisé. Car l’homme entend bien mener une action dans les jours qui viennent, quelle qu’elle soit, d’autant qu’on lui intime l’ordre de démonter sa yourte au plus tard en octobre.

Sylvain vit dans une yourte depuis un an.

«  Pour l’instant, je ne le domicilie pas selon le rapport de mon administration  », confirme Bernard Bauwens, bourgmestre d’Antoing. Le maïeur refuse de donner en détail les éléments qui font que, «  on ne vit pas dans une yourte  », tout juste insiste-t-il sur le manque d’hygiène primaire présumé. «  Il n’y a pas de toilettes ! Pas de commodités. On ne va retourner dans les années je ne sais pas combien  ». Et dans le courrier qui aurait été adressé à Sylvain Hennin, il est également indiqué que «  ce type de construction n’est malheureusement pas régularisable  ».

On le voit, les deux partis ne semblent pas être en mesure de s’entendre. «  J’ai entendu qu’il voulait faire quelque chose. On attend donc sa plainte  », note, apparemment serein Bernard Bauwens. On ne sait pas si l’homme qui vit en yourte ira jusque-là, mais ce qui est sûr c’est qu’il a déjà lancé une pétition. Intitulée « Oui, à la présence de ma yourte sur mon terrain – Non, au démontage de celle-ci », elle recueillait à l’heure d’écrire ces lignes 1.343 signatures...

Vous pouvez signer la pétition pour Sylvain face à la commune d’Antoing ici

Retrouvez cet article dans son intégralité dans votre Nord Eclair de ce samedi

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent