Publié le Lundi 24 Octobre 2016 à

Régions > Tournai > Actualité

Surpris en train de faire l'amour dans la banque Belfius de Leuze

D.V

C’est une scène pour la moins incongrue qui s’est produite au sein de la banque Belfius de Leuze le 13 mars 2015 et qui était jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Tournai.


Derrière les vitres...

D.D.

Derrière les vitres...

Et pour cause, c’était une affaire d’outrage aux bonnes mœurs qui était présentée, en l’absence des prévenus, «  dont la présence pour s’expliquer aurait pourtant été intéressante  », glisse malicieusement la présidente du tribunal. Un fait que le substitut du procureur du Roi présente de la manière la plus directe possible, s’excusant pour le côté «  un peu cru de la chose  ».

Il faut dire que ce jour-là, un couple s’est en effet laissé aller aux plus grandes frivolités à l’intérieur même d’une agence bancaire. Des caresses, mais pas seulement. «  Les images de vidéosurveillance montrent un comportement des plus osés : cunnilingus, fellation et tentative de pénétration  », remarque le ministère public.

Pour rajouter au caractère insolite de la scène, ce jour-là, un inspecteur de police va rentrer dans la banque pour retirer de l’argent ! «  Il va voir le couple, qui va continuer ses petites affaires  », continue le substitut du procureur du Roi. Les amoureux déclareront plus tard qu’ils ne l’avaient pas aperçu, mais quoi qu’il en soit «  ils étaient visibles de tout le monde, à travers les vitres  » selon le ministère.

Leurs explications pour avoir succombé à leurs pulsions ? Ils avaient eu une journée difficile et c’était l’occasion de se réconcilier… Pas sûr pour autant que ça détende leur peine, que le substitut du procureur du Roi espère plus clémente toutefois pour madame, car à l’inverse de son compagnon, elle n’a pas d’antécédent judiciaire. Jugement le 25 novembre.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent