7

Univers > Foot > Diables Rouges

L'adjoint de Wilmots à l'Euro: "On aurait dû garder Lombaerts, on a pris une décision trop vite"

Rédaction en ligne |

Publié le Mercredi 14 Décembre 2016 à


Lombaerts et Borkelmans (archive) © News

Lombaerts et Borkelmans (archive) © News

Vital Borkelmans a donné une interview à nos confrères flamands de Sporza, dans laquelle l’ancien adjoint de Marc Wilmots à la tête des Diables revient sur l’Euro.

Via une rétrospective de l’Euro, nos confrères flamands de Sporza ont interrogé Vital Borkelmans, le fidèle adjoint de Marc Wilmots. Mis à part des regrets quant aux déclarations de Thibaut Courtois, l’homme ne s’était pas encore vraiment exprimé sur son vécu à l’Euro. L’homme, qui a maintenant quitté l’Union belge en même temps que l’ancien sélectionneur, est revenu sur le tournoi des Diables, les choix qui ont été faits, et l’élimination en quarts de finale après la défaite contre le pays de Galles.

À propos du forfait de Nicolas Lombaerts, blessé durant la préparation et qui avait finalement sauté du groupe à la dernière seconde au profit de Christian Kabasele, l’ancien adjoint admet que le staff a peut-être commis une erreur. Le défenseur du Zenit aurait en effet pu être retapé pour la deuxième partie de la compétition : « Je pense que nous avons pris la décision de l’écarter trop rapidement, nous aurions mieux fait de le garder dans les 23. On se devait de tenir compte des médecins mais je pense que sa blessure avait été mal évaluée. Mais nous avons fait ce choix et on ne peut pas revenir dessus ».

« On a vu un sentiment de peur s’immiscer dans le groupe »

Le forfait de Jan Vertonghen, lors des dernières secondes du dernier entraînement avant le quart de finale contre le pays de Galles, a aussi beaucoup joué dans l’élimination de l’équipe belge, surtout dans la tête des joueurs : « A la dernière minute du dernier entraînement avant le match contre le pays de Galles, Jan Vertonghen s’est blessé et on a alors vu un sentiment de peur s’immiscer dans le groupe. On aurait pu compenser l’absence de Vermaelen, mais pas celles conjuguées de Vermaelen ET Vertonghen ».

Sur le match proprement dit, il pointe l’inexpérience de Jason Denayer en défense : «  Le 1-2, c’est une erreur de Denayer qui aurait dû couvrir l’axe et ne pas courir dans le vide comme il l’a fait. C’est son inexpérience qui le fait se déporter… cela dit, on aurait dû jouer beaucoup plus haut qu’on ne l’a fait en deuxième mi-temps. »

Enfin, il revient sur les premiers instants après l’élimination, en pointant le comportant de Vincent Kompany, présent dans le vestiaire, dont le discours n’a pas été écouté par tout le groupe : « Kompany est descendu dans le vestiaire et a incité l’équipe à être solidaire, à réagir en hommes. Il a demandé de ne pas faire de déclarations stupides… Malgré tout, plusieurs joueurs ont parlé aux médias, et je n’ai pas de problème avec ça. Mais alors il faut dire la vérité et certains ne l’ont pas fait ».