Publié le Mardi 28 Juin 2011 à

Régions > Mouscron > Sports

Nikola Vucevic, qui a grandi à Warneton, en NBA

Rédaction en ligne

Les franchises NBA viennent de piocher parmi les meilleurs jeunes basketteurs de la planète, lors de la “ Draft ”. Parmi ceux-ci, Nikola Vucevic, un jeune pivot dont la famille est bien connue au sein de notre D1, a passé une partie de son enfance à Warneton.
De l’école de Warneton à la célèbre NBA!

De l’école de Warneton à la célèbre NBA!

“ En 16e position, les Philadelphie 76ers ont sélectionné... Nikola Vucevic ”.

Ces mots, David Stern, le big boss de la célèbre NBA (ligue professionnelle de basket aux USA), les prononce chaque année en cette même période, pour le plus grand bonheur de jeunes garçons inscrits à la “ Draft ”.

Car ils signifient que leur avenir se conjuguera au sein de la Grande Ligue.

Ils viennent des universités américaines, des meilleurs centres de formation européens, ou même de l’école secondaire, pour certains...

Choisi par Philadelphie à une très honorable 16e place, Nikola Vucevic, “ big man ” qui affiche 2,13m sous la toise, s’est donc levé et, comme le veut la coutume, il a vissé la casquette aux couleurs de son nouvel employeur sur sa tête. Une belle accolade avec ses proches, et direction le podium...

Ces instants, Jean-François Woestijn, le manager de la Royale Dottignies, les a vécus en direct, et avec une certaine émotion. Non pas parce qu’il espérait attirer le gaillard chez les Castors la saison prochaine, mais bien “ parce que j’ai passé une partie de mon enfance avec lui ” explique-t-il. “ En fait, mon papa était médecin du club d’Ypres, qui évoluait encore en D1 à l’époque, et où jouait Boro Vucevic, shooteur d’origine yougoslave, dont le frère, Savo, a aussi coaché les Spirous. La famille Vucevic habitait à 2 km de chez nous, et nous passions pas mal de temps ensemble. A l’époque, Nikola a donc vécu près de chez nous entre ses 4 et ses 8 ans environ. Nikola n’a commencé le basket en club qu’un peu plus tard... mais il était déjà plus grand et plus costaud que les autres, et nous jouions déjà au basket dans le jardin. Cela m’a fait bizarre de le voir rejoindre les Etats-Unis pour poursuivre sa formation universitaire, et de le savoir désormais promis à un avenir en NBA! ”

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent