Publié le Vendredi 17 Février 2017 à

Régions > Tournai > Actualité

Blaton: il était persuadé d'avoir été cocufié, il la menace d'un couteau

C.K

Emmanuel (44 ans) risque d’écoper d’une peine de huit mois de prison pour avoir porté des coups à son épouse et l’avoir menacée avec un couteau. Le 15 juin 2015, l’homme voulait qu’elle lui rende des comptes car il était persuadé qu’elle avait un amant !


Il a menacé son épouse avec un couteau

V.R.

Il a menacé son épouse avec un couteau

Ce jour-là, un soleil de plomb frappait la cité des Noirs Boudènes et Emmanuel avait bu plus que de raison, soit une petite dizaine de bières. «  Cela fait vingt-cinq ans qu’on se dispute mais d’habitude, c’est moi qui reçois des coups sur mon nez car elle a été championne de boxe en France  », raconte Emmanuel.

Valérie et ses enfants s’étaient rendus chez des amis pour un barbecue. Emmanuel est arrivé plus tard et il était très énervé car il soupçonnait sa femme d’avoir un amant car de nombreux jeunes traînaient chez lui.

Valérie est rentrée chez elle et son mari l’a suivie. «  Il lui a porté deux coups de poing au visage et elle a réussi à prendre la fuite avant l’arrivée des policiers. Quand ces derniers sont arrivés, il était assis dans un fauteuil avec un couteau en main  », raconte le procureur du roi qui ajoute que les violences physiques et psychologiques étaient récurrentes dans le chef du prévenu.

En 2010 et 2014, le parquet avait classé deux plaintes déposées par Valérie sans suite. Mais en mai 2002, la cour d’appel du Hainaut avait d’ailleurs condamné Emmanuel pour des violences et des menaces à l’égard de son épouse.

Me Malfrère, avocate de la défense, a rappelé que ces faits ont abouti à un divorce prononcé en avril 2016 et a plaidé une peine de travail pour celui qui dit être plus calme aujourd’hui. «  Cette relation toxique a pris fin à la demande de mon client qui n’a pas menacé la victime avec le couteau  », affirme l’avocate qui conteste le dommage réclamé par l’ex-épouse, soit 5.100 euros.

Présumé innocent, Emmanuel sera jugé le 14 mars.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent