+

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Mouscron

Pas de suspension pour l'entraîneur de Mouscron Mircea Rednic

Rédaction en ligne |

Publié le Mardi 21 Février 2017 à

Photo News/Jimmy Bolcina

Mardi, la Commission des litiges de l’Union belge de football (URBSFA) n’a pas jugé opportun d’infliger une sanction supplémentaire à Mircea Rednic, exclu de la zone neutre lors la rencontre entre Mouscron et Waasland-Beveren comptant pour la 27e journée de Jupiler Pro League samedi.

Mircea Rednic a été prié de rejoindre les tribunes du Canonnier à la mi-temps de la rencontre perdue 1-2 face à Waasland-Beveren samedi soir. Grâce à un pénalty sifflé en leur faveur dans le temps additionnel du premier acte, les Waaslandiens sont parvenus à revenir au score juste avant le repos pour finalement s’imposer 1-2 sur un but de Steeven Langil tombé en fin de rencontre (1-2). Une décision arbitrale, prise par Wim Smet, fortement contestée par l’entraîneur roumain de Mouscron. Si le Parquet avait préalablement requis une suspension d’une semaine ainsi qu’une amende de 400 euros, la Commission de litiges a elle jugé l’exclusion suffisante et abandonne donc les poursuites à l’encontre de Rednic.

Le manager sportif de l’Excel, Juri Selak, a quant à lui été sanctionné de 1.000 euros, dont 500 euros avec sursis, pour ses critiques à l’encontre de l’arbitre Jan Boterberg lors de la défaite des siens 1-0 sur la pelouse de Zulte Waregem le 24 janvier. Après un but discutable de Mbaye Leye et un pénalty non accordé à Mouscron, Boterberg avait été traité d’incompétent par Selak.

Rednic s’est expliqué devant la commission des litiges en compagnie de Jurica Selak (manager sportif) et de l’avocat du club suite à son renvoi en tribune survenu samedi à la pause contre Waasland-Beveren.

« Dans son rapport, l’arbitre a expliqué que Mircea Rednic s’est gentiment exécuté lorsqu’il a été contraint de suivre la deuxième mi-temps en tribune, » explique-t-on dans les rangs mouscronnois. « Il était allé râler auprès de M. Smet en fin de première mi-temps suite à une faute de main non-sifflée devant son banc. Un début d’action qui avait finalement débouché sur un penalty en faveur des Waeslandiens. » Son renvoi en tribune a été jugé suffisant. Il pourra donc s’asseoir sur le banc dimanche à Gand, son ancien club.