Publié le Mardi 7 Mars 2017 à

Régions > Mouscron > Actualité

Mouscron: non, il n'y a pas de petites violences contre les femmes...

Rédaction en ligne

Dans le cadre de la « Journée internationale des droits des femmes » qui a lieu ce mercredi 8 mars, quatre représentantes du mouvement « Vie Féminine » étaient sur le marché de Mouscron, ce mardi matin, afin de distribuer des tracts relatifs à la campagne « Brisons l’engrenage infernal ».

Les représentantes de « Vie Féminine » étaient sur le marché de Mouscron ce mardi matin.

N. RZ.

Les représentantes de « Vie Féminine » étaient sur le marché de Mouscron ce mardi matin.

Un rapport sexuel qu’on ne désirait pas, une blague sur les femmes « juste pour rire », des compétences souvent dévalorisées, le contrôle d’un partenaire jaloux, etc. Comme dans un engrenage infernal, les multiples formes de violences s’articulent. En tolérer quelques-unes, c’est permettre l’existence de toutes les autres. Cela doit cesser !

Ces mots sont ceux que l’on pouvait découvrir sur les tracts distribués ce mardi matin sur le marché de Mouscron. Dans le cadre de la campagne baptisée « Brisons l’engrenage infernal » et à la veille de la journée internationale des droits des femmes, le mouvement « Vie Féminine » a en effet souhaité révéler l’ampleur, le fonctionnement et les conséquences des violences contre les femmes.

Quatre représentantes de l’antenne mouscronnoise du mouvement étaient ainsi présentes sur le marché de la cité des Hurlus, pour évoquer le sujet encore très tabou des violences contre les femmes.

Retrouvez notre reportage complet dans notre édition papier de ce mercredi 8 mars 2017 ou dans notre édition digitale...

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent