Publié le Dimanche 10 Septembre 2017 à

Régions > Verviers > Actualité

Un Verviétois, meurtrier présumé de Christiane Darimont, arrêté à Philadelphie (USA) alors qu'il dormait sur un banc

Lm

Ce vendredi, le Verviétois Vincent Simonon, suspecté du meurtre de Christiane Darimont dont le corps avait été retrouvé dans son garage le 20 août dernier, a été arrêté par la police de Philadelphie. Il était aux USA depuis le 11 août. Il devrait être extradé vers la Belgique dans les prochains jours.


Vincent Simonon lors de son arrestation

U.S. DEPARTMENT OF HOMELAND SECURITY

Vincent Simonon lors de son arrestation

Sacré rebondissement dans l’affaire du meurtre de la Verviétoise Christiane Darimont, elle qui avait été retrouvée morte dans son garage le dimanche 20 août dernier. Rapidement, les doutes s’étaient tournés vers son voisin, Vincent. Voisin qui vient d’être retrouvé aux USA, près de Philadelphie, raconte Le Philadelphie Inquirer sur son site internet.

Christiane Darimont

En effet, ce vendredi matin, le fugitif belge suspecté d’homicide a été arrêté alors qu’il faisait une sieste sur un banc de la gare de Philadelphie, ont déclaré les autorités au quotidien américain. La nuit précédente, il l’avait passée sur le divan d’un étudiant de l’Université de Pennsylvanie rencontré sur le site « Couchsurfing.com » (ce site permet de trouver un hébergement gratuit chez l’habitant, NDLR). Ce dernier ne se méfiait évidemment de rien.

Après avoir été interpellé par des officiers de police et des agents de plusieurs organismes d’application de la loi, Vincent Simonon, 32 ans, s’est rendu calmement.

Aux USA depuis le 11 août

«  Les fugitifs qui commettent des crimes flagrants dans leur pays d’origine ne devraient pas s’attendre à trouver refuge aux États-Unis  », a déclaré Marlon V. Miller, agent spécial chargé de la sécurité intérieure à Philadelphie, au Philadelphie Inquirer.

Vincent Simonon est recherché en Belgique depuis le 21 août dernier pour l’homicide intentionnel de Christiane Darimont et la dissimulation de son corps.

Le 11 août, il a pris un vol Dusseldorf-Amsterdam puis Amsterdam-New-York jusqu’à l’aéroport John F. Kennedy, indiquent encore les autorités. En tout, il aurait passé une semaine à Philadelphie, continuent-elles, il utilisait un nom fictif sur le site Couchsurfing et est resté à plusieurs reprises avec trois personnes qu’il a rencontrées sur le site internet.

Il va être extradé

Ce jeudi, après avoir reçu l’information du bureau de la sécurité intérieure (HSI) de Bruxelles que Vincent Simonon était probablement dans la région de Philadelphie, les agents spéciaux et les agents des forces spéciales de HSI l’ont suivi à la gare puis intercepté. Ils ont été aidés par l’immigration, l’application des douanes des États-Unis, la police d’Amtrak, la police de Philadelphie et le bureau du procureur général de Pennsylvanie.

La Belgique a fait une demande d’extradition. «  En raison de la coopération étroite entre les autorités américaines et belges, le suspect a été arrêté et sera renvoyé en toute sécurité dans son pays d’origine pour faire face à la justice  », a indiqué Bryan McPherson, agent spécial adjoint responsable de la sécurité intérieure à Philadelphie.

Les autorités ne savent pas pourquoi il est venu à Philadelphie. Vincent Simonon a été livré aux Marshals américains, ceux-ci l’emmèneront à New York, où la procédure d’extradition aura lieu, conclut McPherson.

> Découvrez la réaction des voisins et amis de Christiane sur notre édition digitale La Meuse Verviers

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent