Publié le Dimanche 10 Septembre 2017 à

Régions > Liège > Actualité

Infanticide à Seraing: la mère de la victime est passée aux aveux (vidéo)

Belga

Une mère sérésienne, née en 1970, est en aveu pour l’assassinat de son fils né en 2006 et la tentative d’assassinat sur sa fille née en 2002, a-t-on appris ce dimanche auprès du parquet de Liège. La dame a expliqué au juge d’instruction «avoir eu peur de mourir d’une maladie et d’avoir commis son geste afin d’éviter à ses enfants de vivre dans un monde tel que celui d’aujourd’hui». Un mandat d’arrêt a été délivré et la quadragénaire sera transportée en fin d’après-midi vers la prison de Lantin.

La mère est passée aux aveux dimanche après-midi. Veuve depuis plusieurs années, elle supportait mal le deuil de son mari. Selon le parquet, elle était connue pour être dépressive depuis ce décès. Son état psychologique se serait dégradé ces dernières semaines. Elle a expliqué qu’elle craignait pour sa santé ainsi que pour sa vie. Redoutant de voir ses enfants vivre après sa mort «dans le monde actuel», elle aurait décidé de mettre fin à leurs jours. Le parquet souligne que les premières déclarations de la dame étaient teintés de mysticisme religieux.

Vers 03h30 du matin dimanche, la maman aurait porté plusieurs coups de hache fatals sur son fils. La grande sœur, réveillée par les bruits s’est réfugiée chez une voisine. Les circonstances de l’interpellation n’ont pas été communiquées par le parquet. L’adolescente a été emmenée au CHU de Liège.

Le bourgmestre de Seraing, Alain Mathot, a annoncé au micro de RTL-TVi qu’il avait demandé la mise en place d’une cellule d’aide psychologique pour les voisins ainsi que les membres de la police qui ont du faire face à cette macabre découverte. La maman est toujours auditionnée dimanche après-midi, malgré son état psychologique troublé. Un mandat d’arrêt a été requis.

>Retrouvez nos informations sur ce drame dans notre édition digitale.

>Nos informations sur l’identité de cette famille monoparentale.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent