Publié le Jeudi 15 Septembre 2011 à

Régions > Mouscron > Sports

Jeu de balle: Thieulain à l'heure des bilans

Rédaction en ligne

Thieulain peut être considéré comme la grande révélation de la saison, au-delà du fait que l’équipe d’Oppuurs lui a volé un peu la vedette durant le premier tour puisque les Anversois s’étaient qualifiés pour la Grand-Place de Bruxelles, à la surprise générale.
La saison des “ Canaris ” est totalement réussie.

La saison des “ Canaris ” est totalement réussie.

“ Nous avions déjà un gâteau bien fourni, mais là on y a mis la cerise. ”

Comme les autres joueurs de Thieulain, Sébastien Potiez n’est peu fier d’avoir remporté le 8 septembre dernier le Grand Prix de la Ville d’Ath.

Les “ Canaris ” n’ont laissé aucune chance à Maubeuge en demi-finales, même s’il a fallu avoir recours aux treize jeux, et à Baasrode en finale, les Flandriens ayant damé le pion à Kerksken, qui restait cependant sur une série impressionnante de sept victoires consécutives.

“ On ne pouvait pas rêver plus belle apothéose, ” poursuivait le foncier thieulinois. “ Pour nous, club de la région, c’est le top de s’imposer à Ath. Nous nous sommes battus durant toute la seconde partie du championnat pour y parvenir. ”

Ce fut aussi la surprise de retrouver Thieulain dans les play-off et même en favori des quarts de finale face à Terjoden.

Dans le marasme d’aujourd’hui, où c’est l’anarchie dans les relations entre joueurs et dirigeants de club, le cas des Leuzois est à prendre en exemple. Sur le papier, les “ Canaris ” n’avaient probablement pas l’un des quatre meilleurs effectifs, mais ils ont su profiter de la faiblesse des adversaires et de leur esprit de corps pour forger une saison 2011 exemplaire.

“ Sur le coup, nous étions un peu déçus d’être passés si près d’une qualification pour les demi-finales, ” acquiesce Sébastien Potiez. “ Cela avait déjà été le cas pour la Grand-Place de Bruxelles à la mi-juillet. Nous étions frustrés car contre une formation comme Terjoden, qui s’était hissée sur le fil dans les play-off, nous avions toutes nos chances. À chaud, j’avais dit que j’aurais préféré être sèchement battu par une équipe de renom, mais c’est comme ça. Je pense que nous avons tout donné ce dimanche-là et j’ai encore la chair de poule après avoir entendu nos supporters crier “ Merci Thieulain ” à 12-11 alors que nous étions éliminés. Cela fait chaud au cœur. Personne ne nous attendait là, mais au fil des matches, nous nous sommes pris au jeu, animés d’un superbe esprit de groupe. Franchement, je n’ai jamais connu une telle ambiance auparavant. ”

L’an prochain avec le même effectif auquel s’ajoutera Vincent Duquesne (Tourpes), l’effet de surprise ne jouera plus. “ C’est certain, mais voilà un défi qui nous animera dès mars 2012. ”

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent