Publié le Dimanche 29 Janvier 2012 à

Régions > Tournai > Actualité

Ludovic Neyts a été tué à coups de hachette à Péruwelz

Belga

Une autopsie pratiquée dimanche après-midi a permis de déterminer que Ludovic Neyts qui a été tué la nuit de samedi à dimanche à Péruwelz a reçu plusieurs coups de hachette. La victime est morte d’une hémorragie interne.
(Bernard Libert)

(Bernard Libert)

Les investigations de la police judiciaire fédérale de Tournai s’orientent vers les motifs de la rixe qui a coûté la vie dimanche matin à Ludovic Neyts, un Péruwelzien qui allait prochainement fêter ses 29 ans. Les faits se sont produits vers 4h30 à la rue du Pont à la Faulx, à proximité de la Grand-Place de Péruwelz.

L’enquête avance bien. La rencontre entre les auteurs et la victime n’est pas fortuite. Il n’est pas exclu que les agresseurs connaissaient leur victime ”, indiquait dimanche soir M. Delhaye, substitut du procureur du Roi de Tournai.

L’arme utilisée n’est pas un couteau. La lame est plus large. Il s’agit probablement d’une hachette. La victime a reçu plusieurs coups dans le thorax et les jambes. M. Neyts est mort d’une hémorragie interne à la suite des coups reçus. La mort a été rapide ”, précisait encore le magistrat après résultats de l’autopsie.

Au moment de son agression, Ludovic Neyts était en compagnie de trois autres personnes, un majeur et deux mineurs d’âge. Ceux-ci ont été intimés de quitter les lieux et se sont réfugiés dans une proche habitation où l’un d’eux réside. “ Les témoins sont choqués et doivent être réentendus. Il y aurait de deux à trois auteurs, mais une seule arme a été utilisée. Les agresseurs sont de type européen ”, signale encore le substitut.

Le dossier a été mis à l’instruction auprès du juge de la jeunesse Alexandre Chomik, qui faisait fonction de juge d’instruction ce week-end à Tournai. Dès lundi, ce dossier sera transmis à un autre juge d’instruction.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent