Publié le Mardi 6 Mars 2012 à

Régions > Mouscron > Sports

D3A - Les acteurs de URLC-RMP lancent le “ choc ”

Rédaction en ligne

Samedi, les “ Loups ” et les “ Hurlus ”, candidats au titre en D3A, se retrouvent au Tivoli pour un sommet aussi palpitant qu’indécis. Avantage au Centre ou à la Wallonie Picarde? Les protagonistes de la rencontre, que nous avons réunis, se lâchent.
Sudpresse a réuni les acteurs du duel La Louvière-RMP.

Sudpresse a réuni les acteurs du duel La Louvière-RMP.

Auteurs chacun d’un parcours exceptionnel, La Louvière Centre et Mouscron-Péruwelz mériteraient de monter directement en D2. Malheureusement, entre les deux, il y a un intrus.

Actuellement, avec quatre points d’avance (NDLR: sept si on prend en compte la victoire déjà acquise contre l’Olympic), le RMP est maître du jeu et il peut se permettre de voir venir. Avec à sa tête un Philippe Saint-Jean confirmé dans ses certitudes, le Canonnier respire la sérénité.

Par contre, tout autre résultat qu’une victoire condamnerait les “ Loups ” à une deuxième place quasi certaine, synonyme de tour final.

Au Tivoli, sur le terrain, tous les voyants sont au vert et ce malgré le remue-ménage provoqué au niveau de la direction par les annonces de possibles départs.

C’est dans cette atmosphère sur fond de force tranquille et de pression positive qu’a pris place la table ronde réunissant dans nos bureaux les protagonistes des deux clubs.

Chaque intervenant a joué clairement le jeu, sans avoir recours à la langue de bois. Par les temps qui courent, ça change...

L’UR La Louvière Centre était représenté par son délégué-administrateur Giovanni Fois, et son joueur Aziz El Kanchaf. En face, Mouscron-Péruwelz avait envoyé Damien Yzerbyt (administrateur) et Philippe Corselis (manager). Le “ candide ” de service n’était autre que Selcuk Alageyik, joueur à Heppignies-Lambusart, qui a rencontré les deux formations.

La Louvière Centre croit-elle toujours au titre? Oui. “ Et oui la mission contre le RMP sera dure ”, a dit en substance El Kanchaf qui ne fera aucun cadeau aux “ Hurlus ”.

Avantage Mouscron, c’est l’avis d’Alageyik qui conclut après avoir passé en revue les secteurs de jeu des deux équipes: “ Si Somé est le meilleur attaquant de la série, la division offensive mouscronnoise, plus riche, est plus efficace. ”

En coulisses, Mouscron-Péruwelz garde son quinze d’avance. Il double même les chiffres. “ Le travail de post-formation réalisé par Philippe Saint-Jean mérite le respect ”, souligne M. Yzerbyt qui précise. “ Avec le Futursport, nous disposons d’un outil qui tire tout le club vers le haut. ”

Malgré tout, le Tivoli garde la foi. Il s’apprête à revivre les grandes soirées d’antan avec le secret espoir de jeter le doute chez les “ Hurlus ”.

La suite de notre “ table ronde ” tout au long de cette semaine, dans nos pages et sur le web.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent