Publié le Dimanche 11 Mars 2012 à

Régions > Mouscron

Pecq: il a agressé sa petite amie au fusil paintball

D.TO.

Kelly peut dire qu’elle en a vu de toutes les couleurs le mercredi 9 mars 2011, lorsque son petit-ami Donovan avec qui le courant ne passait plus vraiment, lui a tiré dessus avec des billes de paintball à Pecq... Le dossier est passé cette semaine devant le tribunal

C’est avec un fusil comme celui-ci que Donovan a agressé Kelly. (Photo prétexte)

C’est avec un fusil comme celui-ci que Donovan a agressé Kelly. (Photo prétexte)

Les tourtereaux s’étaient rencontrés dans un club de boxe en 2007. Après quelques années de bonne entente, les disputes ont commencé à se multiplier. De séparations en réconciliations, l’ambiance devenait de plus en plus lourde. Déjà en 2010, les parents de l’infortunée victime, avaient porté plainte pour les coups reçus par leur fille. Mais par crainte de susciter une plus grande violence encore de la part de leur gendre, ils avaient demandé aux policiers de ne pas donner suite à leur requête. Le rugueux petit ami avait menacé Kelly en envoyant ce message éloquent: “ Gare à toi si tu dis que tu es une femme battue. ” Mais après l’agression sauvage du 9 mars, des poursuites ont été entamées à son encontre...

“ relation toxique ”

Ce jour-là, Kelly s’affairait dans une prairie à donner des soins à un poney. Donovan l’a rejointe pour avoir une discussion avec elle. Des échanges houleux, qui ont poussé la jeune fille à rompre une nouvelle fois. Cette décision a fait sortir Donovan de ses gongs. Il s’est alors emparé de son fusil paintball. Il s’agit d’une arme de jeu qui propulse avec force des petites billes en plastique coloré qui éclatent lorsqu’elles atteignent leur cible. La malheureuse Kelly a dû essuyer plusieurs dizaines de coups la maculant de toutes sortes de couleurs. L’un des projectiles l’avait même atteinte à la tempe, provoquant un sérieux hématome. “ C’est une relation houleuse et toxique ”, a estimé le procureur du Roi, Isabelle Algoet, à la barre du tribunal correctionnel de Tournai où l’affaire passait cette semaine. “ Ce genre de projectile fait mal. Ce sont des gestes inadéquats et humiliants, tant physiquement que moralement.

Pour couronner le tout, Donovan s’était saisi des clés de sa victime pour les balancer dans le premier buisson venu. Après la plainte qui a suivi, les policiers avaient effectués une visite chez le jeune homme. Ils y ont trouvé un véritable arsenal d’armes prohibées. Or, Donovan avait déjà été inquiété par la justice précédemment. Il devait suivre une formation “ praxis ”, un groupe de responsabilisation à destination des auteurs de violences conjugales et intrafamiliales. Mais il n’y était jamais allé. Le ministère public ne s’oppose pas à une peine avec sursis assortie de conditions probatoires qui visent précisément ce genre de thérapie. Il ordonne également la confiscation des armes retrouvées chez lui. La partie civile réclame pour sa part un dédommagement à hauteur de 3.000€. Une somme que conteste Me Tounkara, plaidant pour la suspension simple du prononcé: “ La vie privée, c’est parfois un ring. Mon client a eu un coup de sang, mais aujourd’hui, il a un travail et est parfaitement inséré. ” Le jugement sera prononcé le 4 avril.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Hainaut

Les décès dans l'actualité

André Popeye Piters

André Popeye Piters

Décès :
23/10/2014

Age :
82 ans

René Burri

René Burri

Décès :
20/10/2014

Age :
81 ans

Les anniversaires de leur départ

Marco Simoncelli

Il y a 3 ans

Jean Amadou

Il y a 3 ans

Lino Ventura

Il y a 27 ans

Dans votre région

  • 0 an, de Mouscron, le 23/10/2014
  • 74 ans, de Vezon, le 23/10/2014
  • 72 ans, de Mouscron, le 23/10/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be