Publié le Lundi 19 Mars 2012 à

Régions > Mouscron

Mouscron: pas de psychose autour des voyages scolaires

D.FCT

De l’inquiétude, mais pas de psychose autour des voyages scolaires: les écoles n’enregistrent aucun désistement pour les excursions à venir. Mais les parents restent inquiets. “ Mais on doit laisser vivre nos enfants ”, nous a confié une maman.
Confier ses enfants à un chauffeur de bus. E.ghislain

Confier ses enfants à un chauffeur de bus. E.ghislain

Directeur de l’école fondamentale de Saint-Charles à Dottignies, Marc Castel organisait lundi soir une séance d’informations à destination des parents des élèves de première et deuxième années primaires. Sur les classes vertes. Il s’attendait à une flopée de questions. Bien légitime depuis le drame de Sierre qui a fait 28 victimes, dont 22 enfants. Marc Castel nous confait craindre “ l’effet boule de neige ” : “ Un parent qui dit vouloir retirer son enfant, puis un autre et ainsi de suite ”. Le directeur allait devoir bien peser tous les mots.

L’école communale Raymond Devos n’a pas beaucoup de succès pour son dernier voyage scolaire, mais cela n’a rien à voir avec le drame de Sierre, nous a expliqué Jean-Michel Soupart, chef de bureau de l’Instruction publique de la Ville de Mouscron: “ cela remonte avant la catastrophe. Il faut aussi prendre en compte le coût qu’un voyage scolaire suppose. 600 euros, cela peut être difficile à prendre en charge pour certaines familles en ces temps de crise ”.

Le directeur du collège Sainte-Marie confirme l’écueil financier: “ nous avons heureusement une caisse de solidarité ”. Il n’a enregistré aucun désistement pour les voyages à venir en raison de la tragédie suisse. L’école de la Coquinie doit se rendre en mai à Bruxelles pour la nuit de l’Atomium, mais là, non plus pas d’annulation de la part de parents inquiets.

L’école du Tuquet avait organisé un voyage scolaire mercredi dernier, juste le lendemain du drame: “ Comme vous l’imaginez, les parents ne parlaient que de cela ”, explique le directeur. “ Mais aucun n’a empêché son enfant de monter dans le bus. Il y avait un peu plus d’inquiétude, et c’est compréhensible ”. L’école fondamentale du Christ-Roi à Herseaux est rentrée de classes de neige le 18 janvier dernier. “ Nos enfants de 5ème et 6ème années primaires ont été touchées plus que les autres après le drame ”, raconte une responsable. “ Cela leur a rappelé plein de souvenirs. Ils se sentent très solidaires des enfants disparus et blessés ”. L’établissement organise des classes de neige une année sur deux. L’école s’attend à davantage de questions de la part des parents dans deux ans. “ A moins que le souvenir de la catastrophe ne se soit aussi estompé d’ici là ”, dit-on..

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Hainaut

Les décès dans l'actualité

Richard Kiel

Richard Kiel

Décès :
10/09/2014

Age :
74 ans

Georges Pradez

Georges Pradez

Décès :
01/09/2014

Age :
75 ans

Les anniversaires de leur départ

 Bourvil

Il y a 44 ans

Pierre Van Halteren

Il y a 5 ans

Joseph Buron

Il y a 3 ans

Dans votre région

  • 80 ans, de Dottignies, le 21/09/2014
  • 85 ans, de Tournai, le 21/09/2014
  • 67 ans, de Dottignies, le 21/09/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be