Publié le Jeudi 26 Avril 2012 à

Régions > Mouscron

Mouscron: Héo, 52 ans, a retrouvé du travail grâce au CPAS

d.FCT

“Le CPAS m’a permis de remonter la pente. Je lui serai toujours reconnaissante”. Cuisinière au home Vandevelde, Pooduang Sambeong, alias Héo, est une des réussites du service d’insertion professionnelle du Centre Public d’Action Sociale.

Héo, Belge d’origine thaïlandaise, travaille au home du CPAS D.FCT

Héo, Belge d’origine thaïlandaise, travaille au home du CPAS D.FCT

En 1976, la Commission d’Assistance Publique est devenue le Centre Public d’Aide Sociale avant de se muer en 2002 en Centre Public d’Action Sociale en insistant sur le mot “ Action ”. Le CPAS n’attribue plus seulement le Revenu d’Intégration Sociale (RIS, soit l’ex-minimex). Il doit aussi inciter les bénéficiaires à se réinsérer socialement et professionnellement. C’est le rôle du service d’insertion professionnelle qui remet les gens à l’emploi notamment à travers les “ articles 60 ” dont ont bénéficié 107 Mouscronnois en 2011.

Pooduang Sambeong, une Belge d’origine thaïlandaise de 52 ans, est une des personnes que le CPAS a remis dans le circuit social et professionnel avec succès. “ Je n’avais jamais entendu parler du CPAS avant d’en avoir besoin ”, raconte-elle. “ Je ne savais même pas ce que c’était ”. C’est une amie qui lui a conseillé de frapper à la porte du Centre Public d’Action Sociale de Mouscron après une séparation douloureuse. “ Je me suis retrouvée sans rien, avec mes deux enfants. J’étais toute seule en Belgique, sans famille ici ”, dit-elle. “ Comme j’étais indépendante, je n’ai pas eu droit au chômage. Du jour au lendemain, les malheurs peuvent vous tomber dessus. Je suis même passée par des foyers d’accueil ”.

Héo s’occupait du restaurant thaïlandais de la rue de la Station. Elle avait auparavant travaillé à Bruxelles, toujours dans un restaurant, après avoir quitté le Liban, où elle était au service d’une famille comme femme à tout faire.

“ Sans le CPAS, je ne sais pas ce que je serais devenue”, sourit la dame. Héo a bénéficié d’un contrat de formation de 18 mois qui l’a conduite aux cuisines du home Vandevelde. Son efficacité et son sourire ont fait le reste. Elle a même été engagée en 2002. Héo a retrouvé un équilibre social et professionnel. “ J’ai toujours bien aimé les personnes âgées et leur venir en aide ”.

Le cas d’Héo n’est pas exceptionnel. Un peu plus de 25% des personnes qui passent par le service d’insertion du CPAS trouvent un travail. Les autres peuvent faire valoir leur droit au chômage ou revenir dans le giron du CPAS. “C’est un bon chiffre, car ce n’est pas le public le plus facile ”, fait remarquer le président du CPAS, Freddy Marquette. “ Nous avons parfois des cas qui vont très loin. Il faut réapprendre à certains à se lever le matin, à se laver, l’intérêt de manger à heures fixes, de bien se présenter, etc ”. L’insertion sociale précède toujours l’insertion professionnelle pour ces personnes.

Héo, elle, a toujours fait preuve d’une grande motivation. Elle est tellement reconnaissante que chaque année, lors de son anniversaire, elle offre aux résidents du home pour lequel elle travaille un verre: “ Je n’oublie que c’est grâce à eux que je peux vivre ”.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Hainaut

Les décès dans l'actualité

André Popeye Piters

André Popeye Piters

Décès :
23/10/2014

Age :
82 ans

Christophe de Margerie

Christophe de Margerie

Décès :
20/10/2014

Age :
63 ans

Les anniversaires de leur départ

Julien Guiomar

Il y a 4 ans

Danielle Mitterrand

Il y a 3 ans

Maurice Bejart

Il y a 7 ans

Dans votre région

  • 73 ans, de Dottignies, le 21/11/2014
  • 69 ans, de Mouscron, le 21/11/2014
  • 64 ans, de Tournai, le 20/11/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be