Publié le Vendredi 4 Mai 2012 à

Régions > Mouscron > Sports

Le water-polo est toujours dans l'impasse

Rédaction en ligne

La semaine dernière, la Fédération de water-polo avait décidé de renvoyer la balle à la CCA dans le litige opposant Courtrai à Tournai. La fin de saison semble compromise pour les six meilleures équipes du championnat, qui essaient de garder la forme, au cas où...
Courtrai et Tournai risquent de camper sur leurs positions.

Courtrai et Tournai risquent de camper sur leurs positions.

“ Cela semble être une histoire sans fin car Courtrai a déjà clamé haut et fort qu’il irait jusqu’au tribunal civil en cas de décision défavorable ” notait Piat Rotsaert, le gardien du CNT.

Dans le cas inverse, on peut s’attendre à ce que ce soient les Tournaisiens qui aillent en appel. Bref, le dénouement semble bien loin. “ J’espère au moins qu’ils vont alors avancer la finale de la Coupe car pour l’instant, on s’entraîne sans savoir de quoi demain sera fait et cela devient pénible. ”

Une finale de la Coupe qui opposera les deux clubs en froid... qui, eux, se doivent donc de rester affûtés au contraire des autres équipes dans l’expectative; comme c’est le cas chez les Mouscronnois.

“ Nous ne sommes informés de rien, nous devons employer nos propres moyens et nos propres connaissances pour gratter quelques infos. C’est honteux que la fédé ne nous donne aucune info! ” notait Michaël Callens avant d’ajouter: “ Si ça se trouve, on s’entraîne pour rien. Mais il est inimaginable que les play-offs soient retardés davantage. Je n’ai pas envie de jouer jusqu’en juillet. ”

En effet, certains joueurs ont déjà programmé leurs vacances tandis que d’autres, plus jeunes, devront se concentrer sur leurs examens.

Sans compter que des équipes telles que Malines et Anvers n’ont plus eu de rencontres officielles depuis 40 jours!

Même si une solution était trouvée prochainement, le championnat serait purement et simplement faussé.

Dès lors, il vaut peut-être mieux sacrer Mouscron. Une chose est sure, Courtrai n’aura pas que des amis la saison prochaine car c’est à cause de ce seul club que tous paient les pots cassés.

“ Au final, c’est nous, les sportifs, qui travaillons dur toute une saison avec pour récompense de payer les bêtises de gens haut placés. ”

Il est effectivement bien dommage que la fin de la saison se joue davantage en coulisse que dans les bassins. En attendant, nos clubs régionaux s’organisent comme ils peuvent en tentant de garder le rythme aux entraînements et lors de joutes amicales avec des clubs français, mais inutile de préciser que sans objectif, la motivation est bien moindre...

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent