Mis à jour le Mercredi 21 Novembre 2012 à

Régions > Tournai

La distillerie Gervin (Baugnies) avait appelé sa liqueur "Point G": elle doit changer ce nom...

Rédaction en ligne

Le nom était audacieux, la campagne de pub aussi. Trop, au goût de certaines personnes qui ont porté plainte auprès de la Commission européenne. L’alcool “ Point G ” lancé il y a dix jours par la Distillerie Gervin doit changer d’appellation...

La distillerie retire toutes les affiches jugées trop “ choquantes ”.

La distillerie retire toutes les affiches jugées trop “ choquantes ”.

“ On a pourtant veillé à ne pas être vulgaire. Pour nous, c’était du second degré ”. Vincent Stiévenart, jeune chef d’entreprise, assume le côté sexy et un peu provocant du dernier alcool de sa distillerie “ Point G ”, tout comme de sa campagne de pub. “C’était surtout suggestif... Bien sûr, on a joué sur le jeu de mots, même si au départ, le G, c’était pour Gervin. Je suis quelqu’un qui aime rire ”.

Cependant, dès qu’il s’agit de vente d’alcool, la Commission européenne ne plaisante pas... le jeune chef d’entreprise, installé à Baugnies dans l’entité de Péruwelz, l’a appris à ses dépens. “ J’ai reçu lundi un appel de ma fédération (des Vins et Spiritueux) qui me signifiait avoir reçu plusieurs plaintes concernant mon dernier produit ”, confirme Vincent Stiévenart. La nouvelle lui fait l’effet d’un coup de massue. “ Ce qui pose problème, ce sont les mentions coquine et aphrodisiaque qui décrivent la liqueur ”.

La campagne de publicité qui montre, notamment un homme torse nu promettant “ 28 centimètres de plaisir ”, est, elle aussi, recalée. “ Pourtant, rien n’est mensonger. C’est la taille de la bouteille. Quant aux plantes qui entrent dans la composition de la liqueur -l’ylang-ylang, le gingembre et le ginseng- elles sont connues pour leurs vertus aphrodisiaques ”, précise le patron de la distillerie. “ Jamais je n’ai promis, avec cet alcool, de rebooster la libido du public féminin et adulte auquel il se destine en particulier ”.

Mais il y a pire, pour le chef d’entreprise: “ Je dois même changer le nom de ma liqueur, qui pourtant n’est ni un gros mot, ni une vulgarité ”. Et cela remet en question, selon lui, une grande part des deux ans de recherches nécessaires à son entreprise pour mettre au point cette liqueur: “ C’est comme si on jetait directement l’argent investi à la poublle ”, regrette-t-il.

Le patron de la distillerie s’est pourtant déjà conformé à la réglementation: il a retiré toutes les affiches et toutes les mentions litigieuses sur internet.

Ce qui le console pourtant: l’incroyable soutien dont il fait désormais l’objet, sur Facebook notamment. “ Finalement, cela a accordé beaucoup plus de publicité à mon produit que lorsque c’est moi qui demandais aux gens de partager une photo ou une affiche. C’est un comble, non? ”

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Hainaut

Les décès dans l'actualité

Hervé Cristiani

Hervé Cristiani

Décès :
15/07/2014

Age :
66 ans

Alfredo Di Stefano

Alfredo Di Stefano

Décès :
07/07/2014

Age :
88 ans

Les anniversaires de leur départ

André Geerts

Il y a 4 ans

Maxime Steinberg

Il y a 4 ans

John Weldon Cale

Il y a 1 an

Dans votre région

  • 70 ans, de Kain, le 26/07/2014
  • 75 ans, de Tournai, le 25/07/2014
  • 61 ans, de Tournai, le 24/07/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be