Mis à jour le Jeudi 20 Décembre 2012 à

Régions > Tournai > Actualité

Sonde urinaire, ligature des lèvres: 4 ans de prison pour le médecin sado-maso de Tournai

Belga

Le tribunal correctionnel de Tournai a condamné jeudi le docteur Théophile Brouez, 58 ans, à 4 ans de prison ferme. Ce médecin athois était poursuivi pour traitements inhumains et dégradants, torture et coups et blessures portés à sa compagne. Toutes les préventions ont été retenues par le tribunal.

Le médecin, qui avait des problèmes avec l’alcool, avait notamment ligaturé à vif les lèvres vaginales de sa compagne. Le couple pratiquait aussi des jeux sadomasochistes qui consistait à verser de la cire chaude sur le corps de la femme ou de lui mettre une sonde urinaire, objet fétiche du médecin sadique. Cette dernière a partagé la vie du prévenu pendant 7 ans.

Le calvaire de la victime aurait pu durer encore longtemps sans un banal accident de la route. Le 8 février 2012, le médecin avait provoqué un accident de la route avec délit de fuite. La police, descendue chez lui, avait découvert un homme ivre violent avec sa femme. Celle-ci a raconté son calvaire aux policiers et le médecin a été placé sous mandat d’arrêt. Les policiers ont ensuite découvert des photos et des vidéos sadomasochistes.

Les experts ont qualifié le prévenu de pervers et de narcissique. Vu qu’il représente un danger social et qu’il ne se remet pas en question, le tribunal a estimé que le sursis probatoire plaidé par la défense n’était pas opportun d’autant plus que le prévenu avait accepté, du bout des lèvres, de ne plus fréquenter sa victime après plusieurs demandes du tribunal.

La victime recevra 2.500 euros provisionnels et un médecin expert sera désigné pour évaluer le surplus.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent