Publié le Lundi 22 Juillet 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Mouscron: Chantal Goya fait toujours rêver

S.L.

Dimanche soir, la soirée de la fête nationale s’est clôturée avec des concerts de Lââm et Chantal Goya, avant le feu d’artifice. Le public était bien présent pour chanter avec les deux artistes. Ringardes les têtes d’affiche ? Certains le croyaient, mais elles ont beaucoup plu aux spectateurs. Nous avons pu rencontrer Chantal Goya avant son concert.

Le public a participé au spectacle de Chantal Goya, avec beaucoup de bonheur.

D.R.

Le public a participé au spectacle de Chantal Goya, avec beaucoup de bonheur.

Certains avaient critiqué le programme du 21 juillet à Mouscron, avec Lââm et Chantal Goya en têtes d’affiches. Mais ils devaient être bien peu nombreux par rapport au public, venu en masse. On comptait environ 12.000 personnes pour le dernier concert, celui de Chantal Goya. «  À chaque fois que je montais sur la scène pour présenter l’artiste suivant, il y avait un peu plus de monde. C’était impressionnant  », confie Laurent Harduin, maître de cérémonie du soir. Il paraît même qu’on n’avait jamais vu autant de monde au parc !

C’est que Chantal Goya a un public très large : elle attire toute la famille. «  Les gens qui m’écoutaient étant petit viennent me revoir avec leurs enfants  », confirme-t-elle. Les enfants d’autrefois, devenus adultes, sont en effet toujours au rendez-vous et la chanteuse française n’hésite pas à les faire monter sur scène, tout comme leurs enfants. «  Quand je chante Piou-Piou Petit Poussin, je fais monter les adultes. Certains sont impressionnés de me voir en vrai.  »

La recette de Chantal Goya pour continuer à attirer autant de public ? La simplicité. «  Je veux rester naturelle et simple. Cela rapproche des gens. Je suis venue en Belgique en train et la contrôleuse m’a serrée dans ses bras.  » Sa simplicité s’exprime aussi lors de chaque concert. La chanteuse s’adonne à chaque fois à une séance de dédicaces et de photos. Dimanche, elle a passé près d’une heure à signer des autographes aux Mouscronnois. Chantal Goya aura encore une fois ravi ses fans dimanche soir. Que ce soit dans des grandes salles ou dans des petits villages, elle se donne de la même façon sur scène. «  Les gens sont là pour moi et je suis toujours heureuse de les voir.  »

Dimanche ce n’était pas la première fois que la chanteuse venait à Mouscron. «  La première fois c’était en 1981avec « Le soulier qui vole » sous chapiteau  », se souvient-elle. Et comme tous les artistes, elle apprécie le public belge, «  accueillant, chaleureux et qui a beaucoup de goût.  » Il le lui a bien rendu hier, chantant en chœur toutes ses chansons…

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent