Publié le Jeudi 19 Septembre 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Pecq: ils veulent des caméras au cimetière pour surveiller les tombes

F.P.

Guy Debrauwer a créé sur un célèbre réseau social un groupe intitulé « pétition cimetière de Pecq ». Le papa de cet habitant d’Estaimpuis repose dans le cimetière de Pecq. En deux ans, Guy a constaté neuf vols sur la tombe de son papa. Il en a marre.


De nombreux vols constatés dans le cimetière de Pecq.

F.Portante

De nombreux vols constatés dans le cimetière de Pecq.

Agacé, Guy Debrauwer a l’impression de ne pas être entendu par le pouvoir politique pecquois. Le groupe qu’il a créé compte en quelques jours une soixantaine de fans. Un groupe qui réclame l’installation de caméras pour surveiller le cimetière. « Ce ne sont pas des vols importants », explique Guy, « deux vases en cristal ont disparu, une plaque funéraire, des anges ainsi que des compositions florales. Chaque fois, j’ai déposé plainte à la police, mais les vols continuent. Je ne suis pas le seul à me plaindre. Je comprends bien qu’on ne peut pas demander aux policiers de planquer dans le cimetière, mais les portes du cimetière sont ouvertes toute la nuit ce qui facilite grandement la tâche des voleurs. D’ailleurs, les policiers qui ont enregistré ma plainte m’ont affirmé qu’ils en avaient aussi ras-le-bol des vols dans le cimetière. Ils pensaient proposer l’achat d’une caméra au conseil de la zone de police pour sécuriser le parking et surveiller le cimetière. Si on peut aider à imposer cette idée, ce serait bien. »

René Smette, le premier échevin nous a répondu. « J’ai été alerté par mail de ces problèmes de vols et j’ai constaté qu’un groupe avait été créé sur le réseau social Facebook », explique-t-il, « il y a déjà un bon moment que nous réfléchissons à une solution pour sécuriser l’ensemble des cimetières de l’entité. Le problème, c’est que le cimetière doit être ouvert du lever du jour au coucher du soleil et notre personnel ne termine pas assez tard que pour fermer les cimetières. »

Guy Debrauwer a précisé que les autorités communales de Pecq ont fait un appel aux bénévoles pour trouver des personnes susceptibles de fermer les cimetières le soir. Un appel qui est toujours d’actualité. Guy s’étonne tout de même que la ville de Tournai ait mis en place un règlement communal qui impose la fermeture des cimetières à 18h durant la période estivale et à 17h durant la période hivernale. « Il est tout à fait possible de trouver des solutions. Il faut juste avoir envie de se pencher sur cette problématique. Il suffirait qu’un ouvrier commence plus tôt et qu’un autre termine plus tard pour assurer l’ouverture et la fermeture des grilles. L’appel aux bénévoles, c’est une bonne idée, mais je vois bien qu’ils n’ont trouvé personne », conclut Guy Debrauwer.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent