Publié le Dimanche 22 Septembre 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Mouscron: 111 millions d'€ d'investissements pour obtenir une énergie durable

C.L.

L’année dernière, la ville de Mouscron a signé la convention européenne des maires, et s’est engagée à mettre en œuvre une politique durable dans ses actions quotidiennes. Et ce, via son PAED, plan d’actions énergie durable (le premier du genre en Wallonie). En sept ans, la cité des Hurlus compte investir 111 millions d’euros, pour émettre 20 % de CO 2  en moins par rapport à 1990… Décryptage de ce projet colossal.


Tout sera mis en oeuvre pour tenter de réussir le pari 3 x 20.

Arch. J.K

Tout sera mis en oeuvre pour tenter de réussir le pari 3 x 20.

En signant la convention des maires en février 2012, Mouscron s’est engagée à travailler sur le processus environnemental des « 3 x 20 », à savoir : la réduction à hauteur de 20 % des émissions de CO 2  d’ici à 2020 ; l’augmentation de 20 % de la part des énergies renouvelables ; et la baisse de 20 % de la consommation énergétique. Pour y parvenir, la ville a mis sur pied cette année un PAED, comprenez plan d’actions énergie durable.

Et c’est une première pour toute la Wallonie, si l’on excepte une petite commune de 5.000 habitants (Sivry-Rance), qui avait lancé cela en 2009. Preuve que la cité des Hurlus prend les économies d’énergie à bras-le-corps (il se murmure d’ailleurs que d’autres entités de Wallonie picarde souhaiteraient s’en inspirer…)

Ce PAED est un plan lancé « à horizon 2020 ». En sept ans, à l’aide d’investissements publics ou privés à hauteur de… 111 millions d’euros, une diminution de 121.000 tonnes d’émissions de CO 2  est envisagée.

En fait, l’idée est de passer de 381.000 à 260.000 tonnes entre 2013 et 2020. Et la baisse de 20 % s’obtient par rapport à 1990, où la quantité d’émissions était de 329.000 tonnes.

Voici donc un projet de grande envergure, qui doit mettre à contribution tous les acteurs du territoire, pour mettre en marche la relance économique, l’amélioration du pouvoir d’achat de la population, et les économies budgétaires communales.

Les 111 millions (précisément 111.394.284 euros) se répartissent comme suit :

– travaux effectués par les citoyens, pour leurs habitations : 40 millions d’euros d’investissements, pour plus de 20.000 tonnes de CO 2  en moins (17 % des 121.494,89 tonnes, le total). Les Mouscronnois seront prévenus et sensibilités par la distribution de toutes-boîtes, l’organisation de soirées d’information, des distributions d’appareils de mesure, etc.)

– Travaux dans les entreprises  : 18,6 millions d’euros  ; 34 % du total des réductions (donc les citoyens et entreprises représenteraient la moitié des réductions de CO 2 ).

–  L’éolien : 15,675 millions (9,36 % des réductions). Voir fleurir des éoliennes chez nous, c’est utopique (faute de place, notamment). En revanche, une étude de faisabilité pourrait être lancée pour des micro-éoliennes.

– La cogénération d’Electrawinds (entreprise produisant de l’énergie verte, aujourd’hui fermée) : 12,6 millions (23 % des réductions tout de même).

– La bio méthanisation agricole et agroalimentaire  : 9.445.120 euros (3,37 % des réductions).

– Des travaux sur les bâtiments du tertiaire (écoles, maisons de repos…) : 5,560 millions (5,02 % des réductions).

– Des travaux sur les bâtiments communaux  : 4.890.500 euros (2,16 % des réductions).

– L’éclairage public : 2,4 millions (0,33 % des réductions). Ce projet est en cours.

– L’aménagement de pistes cyclables et de places de stationnement  : 2.277.664 euros, dont 1,75 million de subventions de la Région wallonne (0,33 % des réductions également). Ces travaux sont compris dans le PCC, plan communal cyclable, qui avait été approuvé par les élus mouscronnois en septembre 2011.

– Les bus au gaz : 489.000 euros

Ainsi, comme l’a déclaré Ann Cloet, échevine de l’Environnement, et membre du comité de pilotage qui se réunit régulièrement, «  la ville doit se mobiliser, et informer au maximum ses citoyens, car c’est vraiment tous ensemble que nous pourrons réussir cet important projet des 3 x 20. » Deuxième au championnat des énergies renouvelables en avril 2012, Mouscron ambitionne donc de poursuivre dans ce sens.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent