Publié le Samedi 5 Octobre 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Forum de l'Eurométropole: Philippe Vlerick remplace Philippe Luyten à la présidence

J.A.

Après un mandat de deux ans à la tête du Forum de l’Eurométropole, structure rassemblant des représentants de la société civile eurométropolitaine, le Tournaisien Philippe Luyten a passé la main, le 26 septembre. Son successeur est Philippe Vlerick, flamand de 58 ans, PDG d’une multinationale textile, qui déborde d’idées pour la région Lille-Courtrai-Tournai.


Le nouveau président du Forum de l’Eurométropole, Philippe Vlerick, PDG d’UCO.

Belga

Le nouveau président du Forum de l’Eurométropole, Philippe Vlerick, PDG d’UCO.

Philippe Luyten, président du Forum de l’Eurométropole, c’est fini ! Après un mandat de deux ans (il avait été élu en septembre 2011, au nom de la Wallonie picarde) à la tête de la structure, l’ancien président de la CCI Wapi a passé la main à un nouveau président flamand. Un successeur qui a tout l’air d’une pointure : le Courtraisien Philippe Vlerick, 58 ans, est en effet le PDG d’une multinationale textile, UCO, et le président de Transforum, une assemblée de représentants de la société civile, l’équivalent des Conseils de développement. Philippe Vlerick a aussi, entre autres, été désigné manager belge de l’année en 2006. À peine élu, le nouveau président flamand a affiché ses ambitions pour le Forum de l’Eurométropole et l’Eurométropole elle-même.

Philippe Vlerick a ainsi insisté sur trois priorités pour le Forum, à savoir inspirer les politiques sur les domaines variés tels que la culture, l’industrie et le social ; passer du débat aux projets concrets en faisant sienne la citation «  le secret du bonheur est dans l’action  » (et dieu sait que les détracteurs de l’Eurométropole reprochent à cette structure de ne pas être assez dans le concret…) ; et, enfin, renforcer la valorisation du travail du Forum (une démarche bien amorcée par Philippe Luyten, notamment via la création d’un forum économique transfrontalier, mais qui reste perfectible).

Pour atteindre ces trois objectifs, Philippe Vlerick entend renforcer les contacts du Forum «  avec les plus hauts niveaux politiques dans l’Eurométropole, procéder à des réalisations concrètes avec l’ensemble des membres du Forum et enfin, travailler à une transformation intelligente de l’industrie eurométropolitaine  ». De quoi bien occuper son temps pendant les deux années à venir, ce qui ne l’empêche en rien de nourrir d’autres rêves pour notre eurorégion. Et pas des moindres, puisque l’ambitieux Philippe Vlerick caresse l’espoir de mettre en place un RER entre les plus grandes villes de l’Eurométropole, de favoriser la mobilité entre universités et écoles des trois versants de l’eurorégion, ou encore d’organiser une «  grande « fête totem » récurrente, du type Tomorrowland, sur un site frontalier de l’Eurométropole. » Philippe Luyten aurait-il été remplacé par un doux dingue ? Avouons en tout cas que Philippe Vlerick ne manque pas d’ambition et d’idées… Et si seule une partie de cet ambitieux programme devait se réaliser, cela serait une étape de plus vers une Eurométropole plus concrète, plus à même de « parler » à la population.

Mais avant de se lancer dans un festoche frontalier géant à la sauce franco-belge ou une ligne flambant neuve entre Mouscron et Lille, le nouveau président devra présenter le nouveau bureau du Forum, le 12 décembre prochain, dans les nouveaux locaux de la Maison du Tourisme de Tournai.

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent