Publié le Vendredi 24 Janvier 2014 à

Régions > Tournai > Actualité

Barry: harcelées dans une école de Leuze, deux adolescentes se disent à bout

Q.M.

Deux jeunes filles scolarisées dans un établissement de Leuze disent vivre un calvaire. Harcelées, selon leurs propos, par un camarade de classe, les parents des deux adolescentes ont décidé de porter plainte à la police de Tournai.


La famille d’Elisa a décidé de porter plainte pour des faits présumés de harcèlement

B.LIBERT

La famille d’Elisa a décidé de porter plainte pour des faits présumés de harcèlement

Elisa est une jeune adolescente de 16 ans d’ordinaire joyeuse. Son comportement a pourtant changé le 6 janvier 2014. Elle nous explique. «  Je suis sortie avec un garçon pendant un mois  ». Une petite amourette d’ados qui va très vite mal tourner. «  Il a regardé dans mon téléphone et n’a pas apprécié le fait que j’envoyais des messages à d’autres garçons. En colère, il a brisé mon téléphone  ». Depuis 15 jours, cette jeune fille se sent harcelée par le jeune homme. «  Il m’insulte, me bouscule dans les rangs à l’école, m’envoie des menaces sur Facebook. Je ne me sens plus en sécurité ». Cindy et son compagnon Christophe ont décidé d’agir. Ils n’acceptent pas de voir leur fille de 16 ans souffrir de la sorte. «  Nous sommes allés déposer une main courante le 9 janvier à Tournai et le 15 janvier à Gaurain. Le policier a même pris la peine de téléphoner au jeune homme pour lui dire de se calmer un peu  ». Mais rien n’y aurait fait puisqu’Elisa continuerait à recevoir de nombreuses insultes de la part de ce jeune garçon. «  Une amie d’Elisa subit le même type de harcèlement. Ses parents ont donc décidé de se joindre à nous pour déposer une plainte à la police de Tournai  ». Muni d’un dossier de plusieurs pages, reprenant notamment les propos du jeune homme, le couple de Barry a rencontré à plusieurs reprises la direction de l’établissement leuzois où tous les protagonistes de cette histoire sont scolarisés. «  Ma fille et son amie rencontrent de nombreux problèmes à l’école. Elisa n’en dort plus la nuit. Elle est sous certificat médicale depuis lundi ». Elisa et son amie se seraient même cachées sous un escalier de l’établissement scolaire pour ne pas subir les insultes et bousculades de leur camarade de classe.

Ce cas de harcèlement présumé, parti d’une rupture entre deux jeunes ados, a amené les parents des deux jeunes filles à demander des sanctions à l’encontre du jeune garçon. «  Le directeur de l’école a les pieds et les poings liés. D’après nos renseignements, le garçon aurait été placé dans cet établissement par le juge de la jeunesse. Nous avons donc appelé le Service de Protection à la Jeunesse pour signaler les faits. La personne a répondu qu’elle en parlerait avec le jeune garçon. Mais rien n’a changé depuis  ».

Ce qui inquiète encore plus cette maman, ce sont les propos postés sur les réseaux sociaux par l’adolescent. «  Il a indiqué qu’il allait taper les filles sans commettre aucune faute. Je ne sais pas trop ce qu’il sous-entend par-là mais oui, j’ai peur que les choses ne dégénèrent encore plus. Je me demande ce qu’il devra arriver pour qu’il arrête enfin de faire du mal à ma fille  ».

Faites de nordeclair.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent