Mouscron: les membres du Collège communal sont connus

Mouscron: les membres du Collège communal sont connus

La politique, c’est comme un jeu d’échecs. Il faut savoir placer ses pions et anticiper les mouvements de l’adversaire. Même si à Mouscron cela s’est apparenté plus à un casse-tête qu’à une partie d’échecs, avec notamment un demi-échevinat partagé entre le MR et le cdH, la bourgmestre a réussi à imposer sa stratégie et à placer ses pions. Au détriment de certains, mais c’est le jeu…

Là où il n’y aura pas de surprise, c’est au niveau des cadres du cdH. Brigitte Aubert, bourgmestre confirmée, était incontestable. Ann Cloet, Marie-Hélène Vanelstraete et Kathy Valcke également. Celles ci garderont quasiment les mêmes attributions qu’auparavant à quelques détails près.

Il y aura donc quatre femmes au sein du Collège échevinal. Ce qui veut donc dire que Mathilde Vandorpe, malgré son score et ses ambitions de revenir dans la cité des Hurlus, devra ronger son frein sur les bancs namurois. Pour revenir en cours de législature et reprendre la seconde moitié laissée par le MR ? Cela sera rediscuté en temps voulu.

Chez les hommes, Laurent Harduin est lui aussi confirmé et devrait endosser le costume d’échevin de la Culture.

Michel Franceus, en fin de parcours et n’ayant pas réalisé un score suffisant pour espérer mieux, garderait par contre la présidence de l’IEG pour là aussi, un demi-mandat…

Du côté du MR, Philippe Bracaval revient aux affaires et sera durant les six prochaines années l’échevin du personnel. Un poste laissé par Marc Castel qui sera, quant à lui et durant trois ans, comme cela a été négocié, à l’Instruction publique. Il se pourrait même que le colosse du MR quitte sa fonction avant même la fin des trois années au profit de David Vaccari.

Didier Mispelaere propulsé échevin des affaires sociales

La surprise de la cheffe est la montée de Didier Mispelaere comme échevin des Affaires sociales malgré ses 781 voix.

Une promotion qui n’a pas dû faire plaisir à ceux qui ont pourtant réalisé un meilleur score que l’actuel président de la société de logements de Mouscron. Ce dernier était devancé dans l’ordre par Pierre Deblocq (1.161 voix) qui aurait pu prendre la présidence du CPAS, mais c’est finalement l’actuel président Benoît Segard (1.159 voix) qui restera aux commandes pour trois années.

L’autre médecin de la liste cdH, Jorj Radikov (854 voix) ne devrait rien avoir où pas grand-chose.

Reste Pascal Van Gysel (834 voix) qui pourrait devenir le prochain président de la société de logements vu que Pierre Deblocq a donné sa démission.

Chargement
Tous

En direct

Le direct