Le double homicide de Thimougies reste un mystère

Des fleurs pour rendre hommage aux deux victimes.
Des fleurs pour rendre hommage aux deux victimes. - B. LIBERT

Le double homicide de Thimougies reste « une affaire troublante » à ce stade de l’enquête. Le substitut du Procureur du Roi Frédéric Bariseau a démenti une information qui a circulé la journée de vendredi : il n’y a pas eu deux personnes arrêtées. Il a confirmé par contre que Henry Vanlerberghe (69 ans) et Lena Vangheluwe (66 ans) ont bel et bien été tués à l’arme blanche.

Henry, 69 ans.
Henry, 69 ans. - DR

L’ont-ils été par le fils de Lena comme peut le laisser croire son suicide dans l’Escaut le soir de la découverte des deux corps du couple flamand ? Rien ne permet de l’affirmer, a expliqué le représentant du Parquet. Aucun indice ne permet - pour l’instant - de corroborer cette piste. Il n’avait pas encore été informé par son collègue du Parquet d’Audenarde de la raison du décès de Benny R. (38 ans). On n’est pas encore sûr qu’il s’agit bel et bien d’un suicide. Les deux affaires sont pour l’instant traitées distinctement. Evidemment, c’est « troublant », a reconnu Frédéric Bariseau.

« On n’exclut aucune piste »

« On n’exclut aucune piste », a encore expliqué le substitut. Ni la piste familiale, ni la piste du crime crapuleux. Pour ne pas compromettre le déroulement de l’enquête, il n’a pas voulu non plus décrire l’état de la maison de Thimougies après la découverte des deux corps vendredi matin. « On récolte des indices ». Le Parquet réserve ses informations en primeur à la famille des deux victimes. Il s’agit d’une famille recomposée qui ne comprend toujours pas pourquoi on s’est pris à ce couple paisible apprécié dans ce petit village de Tournai.

Lena, 66 ans.
Lena, 66 ans. - DR

Des informations contradictoires

Lena et Henry étaient des maraîchers à la retraite. Ils ont eu un enfant ensemble. Lena en avait deux, dont Benny, d’un précédent mariage, tandis que Henry était papa de trois autres enfants. L’épouse avait des soucis avec son fils aîné qui, selon nos confrères néerlandophones, venait souvent lui réclamer d’argent pour satisfaire sa consommation de stupéfiants. Mais dans un autre journal flamand, la famille a démenti : Benny était certes dépressif depuis longtemps, mais il n’aurait jamais eu de problèmes avec sa mère et son beau-père qui s’inquiétaient pour lui.

Le fils de Lena.
Le fils de Lena. - DR

Cette affaire reste pour l’instant un mystère. Le lien est paru évident entre le double homicide et le suicide pour la presse, mais il ne l’est pas pour la justice. Du moins pas encore.

Tous

En direct

Le direct