Une habitante de Bouillon rend hommage à The Cure

Les illustrations sont en rapport avec les titres.
Les illustrations sont en rapport avec les titres. - D.R.

C’était le 2 mai 1989, il y a 30 ans déjà. The Cure sortait un de ses albums mythiques : « Disintegration ». La pochette noire de l’album, d’où sort le visage au regard sombre de Robert Smith, donne le ton. Avec ce disque, le groupe apprivoisera la new wave pour de bon, et restera pour l’éternité une référence du genre.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct