Tournai: il passait des commandes sous le nom des voisins

Il se faisait livrer chez lui.
Il se faisait livrer chez lui. - Ph. Prétexte Photonews

« Je libellais les bons de commande de mes achats au nom de ma voisine. J’avais réussi à voler ces bons dans sa boîte aux lettres et j’achetais des vêtements… que je revendais en partie ». Le jeune homme fait valoir une situation financière délicate : « J’émargeais au CPAS, j’avais des dettes. J’ai commis ces infractions pour joindre les deux bouts, mais je le regrette.

Découvrez l'abonnement numérique Nord Eclair pour seulement 1€ par mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Découvrez l'abonnement numérique Nord Eclair pour seulement 1€ par mois !

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct