À Charleroi, les pompiers n’échappent pas à la violence

Photo prétexte.
Photo prétexte. - Isopix

Les services d’urgence doivent faire face à des situations délicates qui, parfois, se transforment en agressions. On se souvient notamment du pompier frappé au visage cet été à Laeken.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct