Saint-Valentin: les sex-toys connectés ont la cote chez nous!

Le jouet est contrôlable à distance, explique Adnan Kabaj.
Le jouet est contrôlable à distance, explique Adnan Kabaj. - V. Rocher

À Namur, Adnan Kabaj tient sa boutique « Lovely Sins » depuis maintenant 15 ans et a vu sa clientèle augmenter au fil des années, notamment depuis la sortie des livres et des films « Cinquante nuances de Grey ». Et le nombre de ses clients augmente encore à l’approche de la Saint-Valentin : « Nous proposons des sensations à partager », explique-t-il.

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour 7€/mois pendant 6 mois. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct