Edisson Jordanov, le défenseur masqué de Virton

«
Le choc avec Moris était plus impressionnant que grave
», glisse le défenseur bulgare de l’Excel.
« Le choc avec Moris était plus impressionnant que grave », glisse le défenseur bulgare de l’Excel. - J-P.L.

Les images étaient assez impressionnantes. Le 18 janvier dernier, alors que Virton dominait Roulers (0-2) au Schiervelde, Edisson Jordanov avait été contraint d’abandonner ses équipiers à six minutes de la fin, le visage en sang. « J’ai vu les images et franchement, c’était plus impressionnant que grave », lance d’emblée le principal intéressé.

Découvrez l'abonnement numérique Nord Eclair à -50% pendant 6 mois !

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Accédez à l'ensemble des articles et services de votre région pour 7€/mois

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct