«Je ne sais pas si je pourrai aimer quelqu’un autant…»

« Tout était fait pour qu’on ne puisse jamais se rencontrer ! »
« Tout était fait pour qu’on ne puisse jamais se rencontrer ! »

Aujourd’hui, nous dit le (très) beau gosse à l’accent chantant – cette spontanéité, c’est d’ailleurs ce qui a fait la différence le jour de sa rencontre avec le créateur – il peut « fermer une page et ouvrir un nouveau chapitre de ma vie »… Dans lequel Karl est toujours présent, alors que ce deuil demeure difficile pour Baptiste…

Vous désirez lire la suite ? Abonnez-vous pour seulement 1€ et profitez de tous nos contenus en illimité. Offre sans engagement et à durée limitée.

Je suis déjà abonné au Numérique de Sudpresse, je m'identifie.

Offre découverte -50%
Débloquez votre accès illimité à l'ensemble des articles et services de votre région pour seulement 1€.

Vous disposez déjà d'un abonnement au Nord Eclair ? Connectez-vous maintenant.
 
Chargement
Tous

En direct

Le direct